Secrets de fabrication

Publié le par Clair de Dune

Entrée d'une Mine d'argile à Guellala

Selon les traditions artisanales ancestrales l'argile est extraite manuellement des mines voisines : on pioche la roche dans des galeries souterraines pour extraire un minerai rouge riche en hydroxyde de fer (En savoir plus). Ce dernier est rassemblé en tas puis vendu par les exploitants du site aux potiers comme matière première.

Le minerai d'argile subit ensuite plusieurs traitements: la phase de lavage consiste à préparer un mélange des terres avec de l'eau pour obtenir une pâte parfaitement homogène. Le lavage se fait dans des bassins et dure 2 jours.
Le mélange est ensuite malaxé au pied et à la main : c'est le pétrissage. On ajoute parfois des matières minérales (comme l'argile cuite et réduite en poudre) à l'argile afin d'en durcir la consistance.


La poterie tournée, un métier en soiVient ensuite le façonnage. La technique utilisée est le tournage.
C'est la technique de façonnage la plus perfectionnée : le tour se compose d'un plateau rotatif appelé girelle. Après avoir disposé une motte d'argile au centre du plateau, le potier centre sa terre puis la façonne. Selon qu'il utilise de l'eau douce ou de l'eau de mer, l'argile, une fois séchée et cuite, sera rouge ou blanche. Ces pièces sont plus légères que celles obtenues par d'autres techniques mais le tournage nécessite un apprentissage technique prolongé, c'est un métier en soi.
Pour éviter les cassures de cuisson et pour obtenir des articles solides et consistants, les pièces sont ensuite séchées, selon leur taille, à l'air libre ou sous abri pendant 10 à 20 jours .

La cuisson se fait dans des fours traditionnels en deux temps: un premier temps consistant à soumettre les articles à un feu progressif allant de 50°C à 600°C pendant 48h. Dans le deuxième temps la température est amenée à 1200°C et cela pendant 10 à 15 heures. Le combustible utilisé est le bois de palmier.

Motifs traditionnels peints à la mainLa décoration enfin est entièrement réalisée à la main. Les pièces, une fois peintes, sont remises à la cuisson à 965°C précisément.
La poterie faîte à Guellala est caractérisée par son fond jaune et par ses formes et ses motifs géométriques ou figuratifs : les lignes, les points, les croix, les losanges sont autant de motifs qui rappellent les tatouages et tissus ruraux.
Ces motifs sont aujourd'hui mis en valeur par les couleurs lumineuses et très actuelles des émaux soigneusement sélectionnés.

Publié dans Zoom sur...

Commenter cet article